Archives par mot-clé : lexique

La tabouisation en cantonais

Le cantonais est remarquable par la quantité de mots tabouisés qu’on y trouve. L’aversion pour les mots à sens négatif (ou homophones avec des termes pouvant avoir une interprétation non auspicieuse) a conduit les locuteurs à changer sciemment certains éléments de mots composés par des antonymes ou des termes alternatifs.

Comme exemple typique de tabouisation par antonyme, notons par exemple le terme 猪润 tsy⁵³jøn²² « foie de porc », qui remplace le terme attendu 猪肝 tsy⁵³kɔn⁵³, du fait de l’homophonie de 肝 kɔn⁵³ avec 干 kɔn⁵³ « sec », terme considéré comme négatif dans un contexte culinaire; il est remplacé par son antonyme 润 jøn²² « humide », malgré le fait que ce dernier soit immotivé pour désigner le foie de porc.

Le second type de tabouisation peut s’illustrer par le nom 凉瓜 lœŋ²¹kwa⁵³, qui désigne la « courge amère ». Ici 凉 lœŋ²¹ « frais » remplace 苦 fu³⁵ « amer », le terme originel 苦瓜 fu³⁵kwa⁵³ étant considéré comme inauspicieux à cause des connotations de l’adjectif 苦 fu³⁵ « amer » en cantonais; l’épithète 凉 lœŋ²¹ fait référence aux propriétés nutritives/médicales de ce légume dans la conception cantonaise.

Ces deux exemples sont connus des dictionnaires, mais certains locuteurs appliquent ces procédés de tabouisation à d’autres mots par jeu linguistique; certaines de ces innovations peuvent avoir un succès limité. Une des amies de notre famille affectionne par exemple de dire 赢 jɛŋ²¹ « gagner » à la place de 书 sy⁵³ « livre », du fait de l’homophonie entre 书 sy⁵³ « livre » et 输 sy⁵³ « perdre », illustrant un autre exemple de tabouisation par antonyme ( 输 sy⁵³ « perdre » et 赢 jɛŋ²¹ « gagner »).

En cantonais, ces tabous sont transparents et compris par tous les locuteurs; néanmoins, des phénomènes similaires ont pu exister à des périodes plus ancienne du chinois et d’autres langues de la région, et ces innovations sont sans doute plus difficile à mettre en évidence dans des langues dont l’histoire est moins bien connue.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "La tabouisation en cantonais," Panchronica, 11/08/2018, https://panchr.hypotheses.org/2328 (ISSN 2494-775X)