Les emprunts entre langues kiranti

Les verbes conjugués en kiranti, contrairement à ceux des langues gyalronguiques, sont une classe quasi-fermée; il est très difficile d’ajouter de nouvelles racines verbales, et la façon productive de créer de nouveaux verbes est d’utiliser une construction avec auxiliaire. Les emprunts de verbes sont très rares. En khaling, je ne connais que याल्न्य |jal| ‘frapper’ (emprunté au thulung yalmu, voir cet article p.1110) et हेल्न्य |ɦel| « détourner l’eau », qui vient du népali हेल्नु helnu de même sens). On peut s’interroger aussi sur le verbe |pil| « traire, presser », qui pourrait être emprunté à pelnu « presser », mais si c’était le cas, l’emprunt aurait eu lieu en proto-kiranti, ce qui semble peu probable, car des cognats existent ailleurs pour ce mot. Il est intéressant qu’il s’agisse de mots à finale -l: c’est une des rares consonnes finales sans alternance en khaling, ce qui a pu favoriser l’empruntabilité de racines de ce type.

Les emprunts de noms en revanche sont probablement très courants, mais il est encore difficile d’avoir des critères stricts pour les distinguer des cognats. Ce matin, en travaillant sur le wambule, j’ai trouvé deux noms ressemblant au khaling, dont il est difficile de dire à ce stade s’il s’agit d’emprunts ou de cognats: khalamba « rhume » (khaling ख्यल्याम्ब्य khɛ́lɛmbɛ) et lima « mensonge » (khaling लेम lémʌ). La loi de réduction des syllabes ne devrait pas s’appliquer dans ces mots (puisqu’il n’y a pas de voyelle haute), et l’on ne peut donc facilement prouver qu’il s’agit d’emprunts, mais la structure de ces mots est complètement opaque et ne semble pas analysable historiquement. Si ce sont vraiment des cognats (au moins reconstructibles à l’ancêtre commun du khaling et du wambule, ce qui n’est pas forcément le proto-kiranti), cela impliquerait qu’il existait déjà des mots trisyllabiques dans cette proto-langue.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "Les emprunts entre langues kiranti," Panchronica, 19/02/2016, https://panchr.hypotheses.org/830 (ISSN 2494-775X)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *