Les voisées du mien et la reconstruction de la prénasalisation en chinois archaîque

Mon premier article sur la phonologie du hmong-mien vient de paraître dans la revue JSEALS. Dans ce travail, j’étudie systématiquement les couches d’emprunts du chinois en mien de Jiangdi dans lesquelles les obstruentes sourdes du chinois moyenne correspondent à des voisées (provenant pour l’essentiel d’anciennes prénasalisées), et propose quelques révisions aux reconstructions de Baxter et Sagart (2014). Cet article reprend certaines idées des billets suivants de ce blog: 1694, 2129, 2262 et 2227.

Commme le site de la maison d’édition ne permettait pas d’inclure de fichier supplémentaire, je joins à ce billet l’annexe de cet article. Ce fichier inclut les exemples que j’ai trouvé dans le dictionnaire de Mao (1992), mais aussi ceux que l’on peut identifier parmi la liste d’emprunts fournis par Downer en annexe de son article de 1973.

Des études similaires sur d’autres variétés de hmong-mien, en particulier les langues hmonguiques, seraient très précieuses pour évaluer la proportion de ces mots qui est reconstructible au proto-hmong-mien, et celle qui est plus tardive.

Références
Baxter, William H. & Laurent Sagart. 2014.Old Chinese: a new reconstruction. Oxford: Oxford University Press.
Downer, Gordon B. 1973. Strata of Chinese loanwords in the Mien dialect of Yao. Asia Major 18.1:1–33
Mao, Zongwu. 1992. Hàn-yáo cídiǎn (miǎnyǔ) 汉瑶词典(勉语) [A Chinese-Mien Dictionary]. Chengdu: Sichuan minzu chubanshe


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.