Une orthographe tibétaine pour le japhug

A l’occasion d’un cours sur les langues rgyalronguiques à Shanghai, où les étudiants étaient dans leur majorité tibétains et pour certains encore peu familiers avec l’API, j’ai dû improviser une orthographe tibétaine pour le japhug et le stau (car les questions abordées dans mes cours portaient sur la morphosyntaxe et non sur la phonologie et je ne souhaitais pas perdre du temps à faire des révisions d’API).

J’ai eu la surprise de me rendre compte qu’il était en fait assez facile de transcrire le japhug en tibétain, pour peu que l’on adopte les conventions suivantes:

(a) Utiliser le gigu et le zhabskyu pour transcrire /i/ et /u/ et non un schwa à la façon amdo’oise
(b) Représenter le /ɯ/ par le gigu log ི, le /ɤ/ par la voyelle de base, et le /a/ par un marqueur de voyelle longue ྰ
(c) Transcrire les uvulaires avec un tsha-rtags, par exemple /q/ comme ཀ༹ et /ɢ/ comme ག༹
(d) Utiliser ཝ pour la fricative /ɣ/

Voici quelques exemples:
(1) ཤྟ་ག༹ཏྀ་ཏཱ།
ɕ-tɤ-χtɯ-t-a
“Je l’ai acheté”

(2) ཏ་རྮཱབ་ནྀ་པྱ་ར་ཤྥད་།
tɤ-rʑaβ nɯ pjɤ-rɤɕpʰɤt
“La femme rapiéçait des vêtements.”

(3) འྀ་མེ་ནྀ་ཀྀ་འ་འདི་པཱག་ཤི་ཉི་འཙྺེ་ངུ
ɯ-me nɯ kɯ andi paχɕi ɲɯ-ntsɣe ŋu
“Sa fille vend des pommes là-bas.”

Noter en (3) l’emploi du ཝ souscrit plutôt que du wazur pour représenter le -ɣ- médian (afin de pouvoir garder le second pour le -w- médian).

La grande souplesse que nous offre unicode pour composer des ligatures qui n’existent ni en tibétain ni même en sanskrit résout de fait toutes les difficultés qui auraient pu exister pour empêcher d’écrire le japhug avec une orthographe tibétaine. Pour les langues rgyalronguiques tonales, on peut songer au visarga (rnam bcad རྣམ་བཅད་) ༔ pour noter l’un des tons. La prochaine étape sera de composer un script permettant la conversion automatique à partir de l’API.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Guillaume Jacques (26 août 2018). Une orthographe tibétaine pour le japhug. Panchronica. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/sni6


Une réflexion sur « Une orthographe tibétaine pour le japhug »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.