Japhug ɯ-mbrɤzɯ “le résultat”

Le nom japhug ɯ-mbrɤzɯ “résultat” est de toute évidence lié au tibétain ⁿbras “riz, fruit, résultat”, mais la forme dissyllabique avec un –ɯ final était restée jusqu’ici inexpliquée. Je viens de trouver la réponse aujourd’hui: il s’agit tout simplement du tibétain ⁿbras.bu “résultat”, avec un traitement *-zb- > -z- similaire à celui que l’on observe en Anlaut avec zɯxtɕʰɤl “cymbales” de sbug.tɕʰal — il serait aussi possible de supposer que le dialecte tibétain donneur avait déjà subi une assimilation entre le suffixe –bu et la syllabe précédente (voir cet article à propos des formes de ce suffixe), comme le suggèrent des mots tels que rɯlɯ “médicament en boulette” de ril.bu, mais cela impliquerait que le voisement du -s final se serait effectué en tibétain plutôt qu’en japhug.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "Japhug ɯ-mbrɤzɯ “le résultat”," Panchronica, 28/04/2018, https://panchr.hypotheses.org/2221 (ISSN 2494-775X)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.