Les relatives à tête interne peuvent-elles être non-restrictives?

Les travaux de linguistique typologique ont noté de nombreuses contraintes sur les relatives à tête interne, en particulier concernant la définitude de l’élément relativisé et le caractère restrictif de ces relatives.

En japhug, comme je l’ai mentionné dans ce billet, les relatives à tête interne sont très courantes. Voici un passage qui me semble un exemple potentiel de relative à tête interne non-restrictive:

(1) tɕe ɲɯ-mɯnmu nɤ ɲɯ-mɯnmu tɕe tɕe, nɯ ɯ-ŋgɯ ɴɢoɕna kɯ-rɤʑi nɯ kɯ pjɯ-mtshɤm tɕe, tɕe chɯ-nɯɬoʁ tɕe ku-ndɤm ɲɯ-ŋu.

‘La proie se débat (bouge et bouge sans arrêt), et l’araignée, qui se trouve dans (la toile), sent (les vibrations), sort et l’attrape.” (pangloss)

La relative en question est glosée en (2); c’est une relative participiale dont la tête, ɴɢoɕna “araignée” est bien interne, comme le montre le complément locatif nɯ ɯ-ŋgɯ “à l’intérieur” qui appartient à la relative.
(2) [nɯ ɯ-ŋgɯ ɴɢoɕna kɯ-rɤʑi] nɯ kɯ pjɯ-mtshɤm tɕe
DEM 3SG.POSS-intérieur araignée NMLZ:S/A-rester DEM ERG IPFV-entendre LNK
“l’araignée, qui se trouve dans (la toile), le sent.”

Ici, le contexte montre qu’il doit s’agir d’une non-restrictive — il ne s’agit pas d’ajouter à l’araignée une caractéristique la distinguant des autres (“l’araignée qui reste dedans”), mais plutôt l’apposition d’une information supplémentaire la concernant.

La seule analyse alternative possible serait une apposition nɯ ɯ-ŋgɯ ɴɢoɕna “l’araignée à l’intérieur”, kɯ-rɤʑi “celle qui s’y trouve”, mais cette analyse semble forcée. Si (2) est un véritable exemple de relative à tête interne non-restrictive, il doit s’en trouver d’autres dans le corpus, que seule une recherche patiente permettra de mettre au jour.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "Les relatives à tête interne peuvent-elles être non-restrictives?," Panchronica, 23/01/2018, https://panchr.hypotheses.org/2108 (ISSN 2494-775X)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.