La réception du système de Baxter-Sagart : premier bilan

Depuis sa parution en 2014, le livre de Baxter et Sagart, lauréat du prix Bloomfield, a été l’objet d’une vif débat.

Une conférence dont l’intégralité peut être écoutée sur youtube a porté sur ce livre, et un nombre important de compte-rendus et de réponses à ceux-ci sont parus. Comme le débat commence à devenir touffu et difficile à suivre, il m’a paru utile de présenter la liste des CRs et des réponses.

Parmi ceux-ci, Goldstein (2015) et Ma Kun (2017) sont les plus positifs, Starostin (2015) et Hill (2017) sont relativement sympathiques, tandis que Schuessler (2015), Harbsmeier (2016) (voir aussi la vidéo) et surtout Ho (2016) sont hostiles. Deux articles déjà parus, Jacques (2017) à propos de l’interprétation du buyang et List et al.(2017) concernant la pureté des voyelles dans les rimes (das Vokalreinheitsgebot), répondent sur des points spécifiques du CR de Ho (2016) (les lecteurs de ce blog peuvent se faire un avis par eux-mêmes; je peux fournir le PDF de Ho 2016 sur demande). Baxter et Sagart (2017), qui est sur le point de paraître, répond à Schuessler (2015).

Lai Guolong (2017) contient un commentaire de Pan Wuyun sur OCNR, qui malheureusement illustre à quel point la linguistique néo-grammairienne a été vaincue par la « diffusion lexicale » en Chine: « 在新语法学派的假设下,音变是线性的——一个音段p在条件C下,在某一时代毫无例外地变为p1。但我们发现,许多音会发生非线性音变——音p在相同条件C下,有的变成p1,有的变成p2。[…………]前人已经注意到了这一现象,并试图通过“词汇扩散理论”、“竞争性音变”等理论来解释(王士元、潘悟云等);总之,必须对新语法学派假设进行修正,尤其要重视非线性音变的发生条件。从这个角度看,白-沙体系的构拟有一些混乱之处,其可能原因之一就是没有考虑到非线性音变。 », je traduis rapidement: « D’après l’hypothèse néogrammairienne, les changements phonétiques sont linéaires (= « déterministes ») — le segment p dans le contexte C, à un moment donné donne sans exception p1. Mais on se rend compte que de nombreux sons subissent des changements non-linéaires– un son p dans le même contexte C peut soit devenir p1, soit p2. Ce phénomène a été remarqué par des chercheurs tels que William S. Wang et Pan Wuyun, qui ont essayé de les expliquer au moyen des théories de la diffusion lexicale et de la compétition des changements phonétiques. En résumé, il est nécessaire de corriger l’hypothèse néogrammairienne, et en particulier de porter attention aux contextes dans lesquels les changements phonétiques non-linéaires se produisent. De ce point de vue, les points confus du système Baxter/Sagart sont peut-être dus au fait qu’ils n’ont pas considéré les changements phonétiques non-linéaires. »

Ce passage se passe de commentaire, car il est difficile de débattre avec ceux qui abandonnent les lois phonétiques sans exceptions. Je ne peux que référer les lecteurs de ce blog à l’article de Nathan W Hill (voir aussi ce billet). J’y reviendrai dans un article futur, mais je pense que le manque de succès de la linguistique néogrammairienne en Chine (et aussi dans l’école de Matisoff) est dû au fait que les linguistes chinois (et les matisoviens) étudient peu les langues à morphologie complexe, et n’ont donc pas une conscience aussi aiguë de la nécessité de l’analogie que les indo-européanistes — or la doctrine néogrammairienne est autant basée sur l’analogie que sur les changements phonétiques.

======================
Goldstein, David (2015) Review of: William H. Baxter, Laurent Sagart. Old Chinese. BSOAS, 78(2):413-414. lien

Starostin, Georges (2015) Review of: William H. Baxter, Laurent Sagart. Old Chinese. A New Reconstruction. Oxford: Oxford University Press, 2014. Journal of Language Relationship, 13/4, 2015, pp. 383-389. lien

Schuessler, Axel (2015) New Old Chinese. Diachronica 32(4): 571–598.

Ho, Dah-an. (2016) Such errors could have been avoided. Review of “Old Chinese: A new reconstruction” by William H Baxter and Laurent Sagart. Journal of Chinese Linguistics 44(1): 175–230.
(il existe une version en chinois 這樣的錯誤不該有―評白一平、沙加爾的《上古音新構擬》 qui n’est pas parue apparemment)

Christoph Harbsmeier (2016) Irrefutable Conjectures. A Review of William H. Baxter and Laurent Sagart, Old Chinese. A New Reconstruction, Monumenta Serica, 64(2): 445-504 lien

Hill, Nathan W. (2017) Old Chinese: A New Reconstruction.Archiv Orientální 85(1): 135-140. lien

Jacques, Guillaume 2017. On the status of Buyang presyllables: A Response to Professor Ho Dah-An
Journal of Chinese Linguistics 45(2): 451-457. lien (voir aussi ce billet)

List, Johann-Mattis et al. 2017 Vowel purity and rhyme evidence in Old Chinese reconstruction, Lingua sinica (2017) 3: 5 lien

Baxter, William H. and Laurent Sagart 2017. Old Chinese reconstruction: A response to Schuessler. Diachronica 34(4)

马坤 2017 史比较下的上古汉语构拟——白一平、沙加尔(2014)体系述评,《中国语文》4期 496-509 lien

来过龙 2017 多维视野下的上古音研究《文汇学人》
lien1 lien2

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "La réception du système de Baxter-Sagart : premier bilan," Panchronica, 20/10/2017, https://panchr.hypotheses.org/1990 (ISSN 2494-775X)

Une réflexion au sujet de « La réception du système de Baxter-Sagart : premier bilan »

  1. L’article très intéressant sur le Vokalreinheitsgebot mentionne qu’en allemand les voyelles antérieures arrondies se rhyment avec leurs partenaires non arrondis: i = ü, e = ö, ei = eu/äu. Là il faut mentionner que c’est une convention plutôt artificielle, due au fait que la majorité des dialectes a carrément perdu les voyelles antérieures arrondies. Jusqu’au mi-20 siècle beaucoup de gens n’arrivaient pas à les prononcer, ou pas de façon consistente. Comme les prononciations de l’allemand écrit ne sont guère plus que des spelling-pronunciations, cette distinction était longtemps purement graphique pour la majorité des poètes, et la convention de l’ignorer en poésie s’est bientôt répandu partout en allemand standard.

    Ceci dit, le chapitre y cité de Peust (2014) montre que tout est plus compliqué, comme toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *