*Wékʷos dwityóm

Le deuxième numéro de *wékʷeses est maintenant paru — voici les préfaces de Xavier Delamarre et de Romain Garnier. Comme pour le précédent numéro, l’article le plus court du volume est de votre serviteur.

Outre plusieurs contributions savantes sur l’italique et le celtique, cette année le numéro contient deux articles très approfondis sur l’arménien de Daniel Kölligan et de Vincent Martzloff. Notons que le second, chose rare, utilise pour son argumentation sur l’étymologie du verbe arménien gerem « emmener en captivité » (qui selon lui provient de la racine *wedh-) un parallèle en albanien / vieil oudi où la même phrase est traduite par gerem en arménien et par un verbe signifiant « conduire » en albanien. Cet article présente en outre de façon exhaustive le dossier passionnant du traitement du *-dh- intervocalique en arménien (qui doit correspondre à -r- pour que cette hypothèse soit possible).

Les compte-rendus ne sont pas moins intéressants que les articles, en particulier celui de Romain Garnier sur l’ouvrage récent de Jean-Paul Demoule, dont il montre les auto-contradictions, les imprécisions et les contresens (dont il n’est pas toujours clair s’ils sont involontaires ou feints). Je reviendrai moi-même plus tard, sur ce blog ou dans un article détaillé, sur cet ouvrage au succès médiatique disproportionné.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *