Archives par mot-clé : obviation

Le suffixe -im- d’obviatif en ojibwe

Ce matin dans le bus en lisant ce livre, je suis tombé sur une paire minimale illustrant l’usage du suffixe –im– obviatif en ojibwe. C’est un bon exemple que je compte sans doute réutiliser dans des articles sur la question.

Page 162, nous lisons, au paragraphe 7:

(1) Mii sa gaa-izhi-banaaji’ag a’aw waawaashkeshiwayaan.
banaaji’- : « abîmer » verbe transitif à objet animé, –ag est le suffixe de 1sg>3 du conjunct order, gaa– est le préfixe de passé avec le initial change, et –izhi– un préfixe adverbial signifiant « de cette façon ».
a’aw: démonstratif animé, singulier, proximatif
waawaashkeshiwayaan: « peau de cerf », singulier, proximatif (nom du genre animé)
« So I ruined the deerhide. »

Et deux phrases plus loin:
(2) Mii gii-panaaji’imag iniw owaawaashkeshiwayaanan.
gii-panaaji’-im-ag: le même verbe « abîmer » avec une alternance b > p qui apparaît parfois devant certains suffixes:
passé-abîmer-obviatif-1sg>3
iniw: démonstratif animé singulier obviatif
o-waawaashkeshiwayaan-an
3.possessif-peau.de.cerf-obviatif
« I ruined that deerhide of hers. »

Dans la phrase (2), –im– apparaît car l’objet owaawaashkeshiwayaanan « sa peau de cerf » est à l’obviatif, alors qu’il est au proximatif en (1) (non-suffixé au singulier en ojibwe); l’usage de l’obviatif ici est automatique, car ce nom est possédé et en algonquien les noms animés possédés par une troisième personne sont obligatoirement obviatifs.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "Le suffixe -im- d’obviatif en ojibwe," Panchronica, 14/04/2016, http://panchr.hypotheses.org/1110 (ISSN 2494-775X)