Archives par mot-clé : dégrammaticalisation

Un cas de dégrammaticalisation? L’étymologie du nom ɯ-thoʁ « le sol » en japhug

Le japhug ɯ-thoʁ « le sol, par terre » n’est pas un nom comme les autres: il est anormal en ayant un préfixe de troisième personne obligatoire ɯ-, ce qui est peu commun pour un nom désignant le sol. Depuis longtemps, je me posais des questions sur son étymologie, et je crois avoir trouvé la solution.

En tibétain, la syllabe ཐོག་ tʰog, parmi de nombreux autres sens, peu signifier ‘le dessus’, et s’emploie communément comme nom relateur signifiant « sur », en combinaison avec les cas terminatif (ཐོག་ཏུ་ tʰog.tu) et allatif (ཐོག་ལ་ tʰog.la).

Il peut s’employer en particulier pour dire « sur le sol » ou « sur la terre », comme dans སའི་ཐོག་ཏུ་ sa’i tʰog tu (ce n’est pas la manière la plus courante de le dire, je le reconnais, mais c’est attesté). Mon hypothèse est que le japhug a:

(1) Emprunté ཐོག་ tʰog sous la forme attendue ɯ-thoʁ (avec un préfixe de troisième personne comme tous les noms relateurs) dans le sens de « sur ». Il était en compétition avec le mot local ɯ-taʁ « sur » — ce n’est pas très surprenant pour cette langue, où l’on a aussi deux formes en compétition pour le datif, ɯ-phe et et ɯ-ɕki.

(2) Ce nom relateur a dû être souvent employé dans une collocation « sur la terre », peut-être *sɤtɕha ɯ-thoʁ zɯ (avec le zɯ locatif), et a fini par se spécialiser et se restreindre à cette expression. Noter que le japhug utilise le nom tibétain ས་ཆ་ sɤtɕha pour désigner la terre, aussi bien comme matériau que comme extension spatiale.

(3) L’expression *sɤtɕha ɯ-thoʁ zɯ « sur la terre » est réduite en ɯ-thoʁ zɯ « sur la terre », une forme attestée.

(4) On crée par dérivation inverse ɯ-thoʁ « le sol » de ɯ-thoʁ zɯ « sur la terre ».

Cette idée explique le préfixe bizarre dans ce nom ainsi que son étymologie; à ma connaissance il n’existe pas d’étymologie locale potentielle. Je suis curieux de savoir si les lecteurs connaissent des cas similaires dans les langues qu’ils étudient.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Guillaume Jacques, "Un cas de dégrammaticalisation? L’étymologie du nom ɯ-thoʁ « le sol » en japhug," Panchronica, 06/03/2016, http://panchr.hypotheses.org/904 (ISSN 2494-775X)